Jacques DELBEY : « En 68, à Lille, nous n’avons pas mis le feu à la Faculté de médecine »

istnf.fr | mercredi 21 mars 2018

Jacques Delbey, vice-président de la Corpo de médecine de Lille en 67-68, et ancien médecin du travail coordonnateur du service interentreprises de santé au travail de Roubaix-Tourcoing, se souvient des événements de mai 68 et montre en quoi cette période a ouvert une décennie au cours de laquelle une nouvelle génération de médecins du travail s’est impliquée sur le terrain en pensant et en organisant la prévention autrement en entreprise. 

"ISTNF. Pourquoi faire partie de la Corpo en 68 et pourquoi avoir choisi la médecine du travail ? 
Jacques Delbey.
Je me suis inscrit à la Corpo dès mon arrivée à Lille en octobre 1961, d’abord en Faculté des sciences, passage obligé à l’époque pour intégrer les études de médecine - je fais partie de la dernière promotion d’étudiants en médecine à avoir effectué le Certificat physique-chimie-biologie -, puis en Faculté de médecine. Les Corpos à cette époque n’étaient que des appendices de l’Agel, Association générale des étudiants de Lille, qui elle-même adhérait à l’Unef. En 1965, les étudiants en médecine, sous la présidence de Jean-Pierre Gossart, décidèrent de prendre leur indépendance en créant l’ACEML, Association corporative des étudiants en médecine de Lille..." (extrait)

Vos commentaires

idest celina - idest

« …et ancien médecin du travail coordonnateur du service interentreprises… » --> coordinateur :)
lundi 26 mars 2018

Réponse de l'ISTNF

Attention, nous avons consulté Maître Capello pour être bien sûr de notre réponse. En fait internet propose une foule de sites intéressants qui donnent une explication pour toute chose. Sur le sujet coordonnateur ou coordinateur, voilà ce que l’on trouve.

Pour désigner la personne qui a la charge de coordonner diverses initiatives ou actions, de mettre bon ordre dans des éléments dispersés, le substantif coordonnateur (avec deux n) a été formé sur le verbe coordonner. Il peut s'employer adjectivement.

Je vous présente la coordonnatrice du projet. Un esprit coordonnateur.

Depuis le milieu du XXe siècle, ce terme est concurrencé par le néologisme coordinateur (avec un seul n), formé sur coordination ou emprunté de l'anglais coordinator.

Si la plupart des dictionnaires font de coordonnateur et coordinateur des synonymes, une distinction semble actuellement se dessiner, à en croire l'Académie : sous l'influence d'ordonner, qui signifie « mettre en ordre » mais aussi « donner des ordres », coordonnateur tendrait à prendre un sens plus fort que son concurrent...

http://parler-francais.eklablog.com/coordonnateur-coordinateur-a31284699

Réagir à cet article


   

(obligatoire)