Ornella LEPOUTRE : « Si nous ne sommes pas capables de nous adapter, d’évoluer, les assureurs privés, qui mettent des moyens en communication, vont nous concurrencer. »

  • mardi 22 septembre 2020

Ornella Lepoutre, responsable du département développement coordination évaluation, à la direction de la santé au travail de la Carsat Hauts-de-France, ergonome de formation, parle de son parcours professionnel et des projets portés par la Carsat Hauts-de-France en matière de santé au travail aujourd’hui, et donne son point de vue sur la façon dont le métier d’ergonome a évolué, contribuant ainsi au projet d’ouvrage sur l’ergonomie dans les Hauts-de-France entrepris en 2020 par l’ISTNF, en partenariat avec les Archives nationales du monde du travail, la Commission histoire de la Self et Présanse Hauts-de-France.

"Ornella Lepoutre. Je suis ergonome de formation, je me suis formée à Paris 11, à Orsay, où j’ai passé une maitrise des sciences et techniques en ergonomie et physiologie du travail. La formation était diversifiée, on avait une partie hygiène sécurité, on avait aussi du droit du travail, il y avait beaucoup d’intervenants. On étudiait aussi beaucoup la physique. C’était complet, c’était une maitrise en deux ans ; ça permettait à chacun de s’orienter tantôt vers la QHSE, vers une école d’ingénieur, ou vers l’ergonomie au sens premier du terme. Derrière, soit on continuait à Bordeaux, soit, et c’est ce que j’ai choisi, on continuait en conception. Mon idée c’était : si on veut transformer le travail, il faut pouvoir travailler avec ceux qui y participent, donc avec les ingénieurs, avec les techniciens, les designers pour comprendre comment ils fonctionnent." (extrait)

Louis-Marie HARDY : « Il a fallu mettre en place une méthode de travail commune entre les ergonomes du Cisst, pour que les protocoles d’intervention soient cohérents. »

  • lundi 31 août 2020

Louis-Marie Hardy, ancien directeur général de Pôle santé travail métropole nord, aujourd’hui à la retraite, revient sur les débuts de la pluridisciplinarité et sur les premières plateformes développées en région, et donne son point de vue sur le rôle joué par les ergonomes dans les services de santé au travail aujourd’hui.

Xénophon VAXEVANOGLOU : « Il ne manque que le titre d’Ergonome français aujourd’hui pour consolider la structuration de la discipline et du métier »

  • mercredi 26 août 2020

Xénophon Vaxevanoglou, Ergonome européen, maître de conférences et directeur du master Ergonomie santé et développement à l’Université de Lille, parle de son parcours professionnel au Gern, à l’ISTNF et à l’université de Lille, évoque les acteurs qui ont organisé les contours de l’ergonomie dans le Nord et donne son point de vue sur la façon dont le métier d’ergonome a évolué aujourd’hui.

Nathalie DELATTRE : « Le travail en équipe pluridisciplinaire nous a permis de nous recentrer sur notre cœur de métier tout en laissant la possibilité à d’autres professions d’exister. »

  • mercredi 22 juillet 2020

Nathalie Delattre, responsable du plateau prévention IPRP, Pôle santé travail métropole nord, évoque son parcours professionnel en tant qu’ergonome, parle de la façon dont la pluridisciplinarité s’est élaborée au sein de son service de santé au travail et donne son point de vue sur l’évolution de son métier.